28 avril 2018

Ecrire une mythologie contemporaine- en lien avec le programme de 6°

Les 6° étudient la mythologie. L'occasion de s'approprier ces textes en créant une mythologie moderne, avec des dieux et déesses contemporains (internet, bugs, ...) ou intemporels (nature, politique...).

Possibilité d'intervenir en déclencheur du projet ou en plusieurs séances, en aide à l'écriture puis illsutration de chaque mythe écrit.

Réalisé au collège St Exupéry de Pouzauges (85).

Je vous propose de découvrir quelques extraits de mythes écrits par les élèves:

Une déesse de la nature dénaturée...par la pollution:

Ces jours-ci je ne me sens pas très bien mais je ne sais pas pourquoi. Depuis quelques temps, quand je rentre dans la forêt, je vois des bouteilles d’eau, des sacs plastiques … C’est immonde, je me sens disparaître peu à peu. A cause de cet air pollué, mes épaules sont lourdes, j’ai du mal à marcher … Rhaa ! Ces mortels, ils jettent n’importe quoi, n’importe où. Hier soir, quand je me suis regardée dans la rivière, mes yeux avaient changé, ils étaient noirs au lieu de bleus. Et après, c’est mon sceptre qui était devenu un petit panier avec pleins de déchets à l’intérieur. Je sens que ça va s’aggraver peu à peu. J’ai décidé de faire une sieste mais après ce sont mes cheveux qui sont devenus noirs et gluants. Seule ma robe est normale, même mes idées ont changé : je veux mettre des déchets partout.

Un regard intéressant sur la politique:

Emmanuel-François était beau, fort, élégant et surtout riche.

 

Il était intelligent, malin et courageux. Il était très séducteur, manipulateur et d’une beauté éclatante, il pouvait hypnotiser des personnes grâce à sa beauté et son charme.

 

Emmanuel-François habitait à Elyséum, l’ambiance était pesante car plein de personnes forçaient les grilles et prenaient les forces de l’ordre pour des moins que rien. Les révolutionnaires étaient vraiment agressifs.

Des problématiques malheureusement actuelles:

En 2014, dans la campagne, un jeune garçon nommé Josh, grand, aux cheveux noirs et aux yeux verts et timides. Un jour, il rentra en pleurs car ses camarades de classe le harcelaient, le frappaient, lui volèrent son argent de poche et jetèrent ses affaires dans l’eau. Le soir même, il reçut plein de messages : meurs, personne ne t’aime, suicide- toi et tu es inutile. Après ces messages, il fondit en larmes. Il alla se regarder dans le miroir pour se recoiffer et vit une personne à l’apparence de 13 ans aux cheveux longs et noirs avec un dégradé rouge, des yeux vairons, un bleu et un jaune, elle portait un kimono, elle était pieds nus elle avait la peau aussi blanche que la cime du mont Fuji accompagnée d’un corbeau et d’un caillou. Elle avait l’air désespéré… C’était la déesse du Désespoir…

20180216_124149[1]

Posté par Elglin CjM à 14:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :